sa qualité majeure : ...sa sensibilité auprès des enfants...

                     

Inscriptions possibles tout au long de l'année.

Qui est Nathalie Ginat ??


    Rémoise de pure souche, Nathalie Ginat a été très tôt attirée par la musique et c'est bien naturellement qu'elle prendra du plaisir à assister aux cours de musique dispensés dans son collège.

    Elle ne commencera la pratique de l'orgue électronique qu'à l'âge de 13 ans. Bien vite, motivée par ses progrès, elle rejoindra une école de musique rémoise pour y apprendre et travailler le piano, tout en continuant la pratique de l'orgue électronique.

    Prise en main à 17 ans par un professeur de piano, elle se perfectionnera alors durant les 8 années suivantes, obtenant, année après année, différentes récompenses obtenues lors de concours régionaux, pour enfin atteindre le niveau d'excellence.

    Sa patience et sa persévérance à vouloir réussir dans le milieu très fermé des professeurs de piano talentueux, seront enfin récompensées puisqu'à l'âge de 25 ans, elle prend en charge des cours de piano dans une Ecole de musique sur la place de Reims.

    Elle y enseignera pendant 12 ans, prenant en charge notamment la direction des cours d' Eveil musical, en faisant même sa spécialité.

    Pendant cette période, après avoir décroché le concours d'entrée chez Yamaha, elle se rendra très souvent à Paris pour suivre de nombreux stages de perfectionnement pédagogique, notamment sur l'enseignement du piano en cours collectif.

    Forte de toute cette riche expérience pédagogique, et parce qu'elle avait envie d'exprimer son savoir faire en toute indépendance, Nathalie Ginat a relevé le défi de créer sa propre Ecole.. Ecole qui a vu le jour le 1er septembre 2006.

Un petit bout de femme surprenante ..!!




    Dotée d'un sens artistique aigu et d'une volonté déterminée à enseigner ce qu'elle a reçu, Nathalie Ginat vaut la peine d'être connue.

    En effet, elle est une femme de défi. Qui pourrait savoir qu'elle a commencé la pratique du Judo et Ju-Jitsu en septembre 2004. Qu'elle s'entraîne près de 2 fois par semaine sur les tatamis, trempant à chaque fois son kimono. Petit gabarit mais combien résolument déterminée à progresser dans les arts martiaux.

      Arts martiaux et Arts culturels, judo et piano, cela semble lui aller comme un gant. Sans doute trouve-t-elle son équilibre dans ces deux disciplines. Piano et judo semblent appartenir à deux mondes différents, et pourtant, quand on y regarde de plus près, ces deux disciplines sont semblables dans bien des points, faisant appel aux mêmes qualités : patience, persévérance, travail, maîtrise du corps et de l'esprit pour réussir à produire une belle prestation musicale ou une belle prestation technique.

...Ceinture noire de judo et ju-jitsu


    Apparemment, la rencontre de Nathalie et des arts martiaux est vraiment le fruit du hasard puisque que rien ne laissait présager qu'elle serait attirée par ce genre de discipline.

    Quand Nathalie Ginat décide de faire quelque chose, en principe elle y arrive. Professeur de piano de l'école de musique qui porte son nom, et pour continuer à pratiquer le sport après la course à pied et les randonnées VTT, elle décide de commencer la pratique des arts martiaux à l'âge de 36 ans. Ce petit bout de femme, douce et toujours agréable, cache un caractère bien trempé quant à sa détermination à transpirer sur les tatamis pour gravir les échelons de la connaissance technique.

    Le proverbe qui stipule "qu'il ne faut pas se fier aux apparences" est tout à fait adapté aux arts martiaux, car ce ne sont pas les plus grands et les plus forts qui sont nécessairement les plus efficaces.

    Son assiduité rigoureuse à suivre tous les cours de judo et de ju-jitsu, allant parfois à trois cours par semaine, ne pouvait que servir sa progression. Sa soif d'apprendre et son besoin de se défouler physiquement l'ont naturellement amenée à la ceinture marron en quatre saisons sportives. Il lui a fallu ensuite une cinquième année pour préparer ses examens de la ceinture noire.

    Après avoir obtenu son unité de valeur de commissaire sportive, elle décroche avec brio son examen technique des katas le 7 juin 2009 à Witry le François. Huit jours seulement après, le 14 juin, à Laon, elle réussie les 3 autres unités de valeur, judo technique debout et sol avec les félicitations du jury, décroche 7 combats sur 7 et présente une belle prestation ju-jitsu. Le tout faisant de Nathalie Ginat  une ceinture noire de judo-ju-jitsu ce dimanche 14 juin 2009.

    Ce qui fait vraiment la différence sur le tatami, c'est sa volonté de bien faire et sa persévérance. Elle fait partie de ces quelques judokas qui ne peuvent que réussir car ils ont la vision de ce qu'ils peuvent devenir. D'ailleurs, Nathalie de dire : " ..mon esprit est déjà tourné vers la préparation de mon 2e dan… ".
   
    Après une blessure des ligaments croisés d'un de ses genoux, qui l'obligera à rester loin des tatamis, elle reprend l'entrainement en septembre 2014. Et c'est bien naturellement, car c'est son tempérament, que Nathalie se met à préparer son 2e dan de Judo et Ju-jitsu. Elle passera avec brio toutes les unités de valeur requises pour ce niveau, et cela devant une commission de hauts gradés du judo français (3 sixièmes dan), pour enfin décrocher son 2e dan le 29 novembre 2015 dans le prestigieux Dojo AWAZU au siège parisien de la Fédération Française de Judo. 

Nathalie Ginat


Copyright (C) 2005-2006. Tous droits réservés.mise à jour le 2 Juin 2020